Passer au contenu

11 avril 2013

Vous prenez facilement du gras ? Bravo…

professeur_evolution

…Vous êtes le résultat recherché par la sélection naturelle!

Soyez fiers, nos millions d’années d’évolution ont sélectionné les personnes les plus à mêmes à résister à la vie sauvage. Notre génome s’est façonné à une période où la nourriture n’était pas systématiquement à portée de main, il fallait parfois résister à des périodes de famine.

Qui survit mieux à une période de famine d’après vous ?

  • ceux qui peuvent manger tout le temps et qui ne stockent jamais ?
  • ceux qui lorsqu’ils ont couvert leurs besoins énergétiques immédiats sont capable de stocker le surplus sous forme de gras pour des temps difficiles ?

Les seconds bien sûr! Et c’est la tout le paradoxe de notre société. En ces temps de consommation exagérée y compris de nourriture, on envie ceux qui sont capables de manger « tout ce qu’ils veulent » sans grossir, qui ont du mal à prendre du poids et qui doivent manger toutes les deux heures pour maintenir leur poids. On dit d’eux qu’ils ont une super génétique! En fait, oserais je dire qu’ils sont des erreurs qui ont réussi à passer au travers des mailles de l’évolution. Ils ne sont pas à envier, car si nous sommes confrontés à des temps difficiles où la nourriture se fait rare du jour au lendemain, ils seront les premiers à disparaître…

Nous pouvons donc considérer que  notre façon de nous nourrir telle que tente de nous imposer notre société est contraire à notre évolution, et comme à chaque fois que nous ne respectons pas notre physiologie, nous finissons par être malades.

Notre évolution nous a principalement sélectionnés pour être capable de stocker du gras en prévention des temps difficiles et de nous contenter de peu de nourriture pour survivre. En ces temps d’abondance, nous devrions être à l’écoute de notre corps et nous nourrir en fonction de nos besoins pour maintenir un poids stable. Notre société nous pousse à fonctionner à l’envers, consommer le plus possible, en nous faisant envier ceux qui peuvent consommer le plus sans grossir ????

Une fois que nous sommes en surpoids, nous devenons une bonne cible pour les magazines qui vous vantent les mérites du dernier régime à la mode à faire avant l’été, à tous les labos qui vendent des suppléments miracles à base de poudre de pinrlimpinpin. Si vous chopez une maladie de civilisation chronique de type diabète ou hypertriglycéridémie, c’est le jackpot pour l’industrie pharmaceutique, ils pourront vous vendre à vie un médicament et vous soutirer de l’argent. Comprenez bien qu’il n’existe pas de business de la santé, il n’existe qu’un business de la maladie, vous n’avez aucune valeur marchande si vous êtes en bonne santé, et en paix avec votre corps et votre esprit. Par contre si vous êtes gros – et on fait tout pour que vous le soyez-, refusez de vieillir (encore quelque chose de naturel qu’on veut vous faire refuser pour vous vendre les crèmes de soins etc…), mal dans votre peau et malade, votre potentiel de vache à lait grimpe au plafond !

Réconciliez vous avec vos adipocytes, ce sont des alliés précieux en période de disette, apprenez juste à les accepter, comprendre comment ils fonctionnent, et en ces temps d’abondance, laissez les au repos en ajustant vos apports alimentaires à votre activité physique.

N’hésitez pas à jeûner, de temps en temps ou régulièrement, c’est une façon de permettre à votre corps d’exprimer les mécanismes qu’il a développé pendant son évolution!

Et arrêtez de vous laisser manipuler …

Lire plus dans Prof repNOrep, Réflexions

Commentaires clos.